You are here: Home LES VRAIS CHEVALIERS DE LA TABLE RONDE

LES VRAIS CHEVALIERS DE LA TABLE RONDE

Envoyer Imprimer PDF

 

 

Je me livre volontiers à réfléchirsur des étymologies, parfois fantaisistes, mais qui paraissent plus réelles que les vraies, et semblent confirmer ce que je veux démontrer.Par exemple, si la force primitive, le feu, est UR,la deuxième Rune, celui qui sait faire, qui a l’Art,peut alors devenir son propre Roi.

 

Art – Force <> Art – UR

Arthur cela tient debout

Le Roi Arthur

Art de Ur = Art du feu


 

Découvrir le feu en lui-même, l’énergie primordiale qui fait fondre la pierre et permet d’extraire

l’épée >< la croix

qui est en lui mcomme le mythique « PHÉNIX » qui renaît continuellement à une nouvelle vie.

La fonction de la Loge maçonnique est de réveiller cette puissante

> énergie <

latente dans le «  cœur » de chaque franc-maçon

Il se créée dans la Loge

> un centre d’énergie vitale et pulsante <

exactement comme autour de la Table Ronde du roi Arthur, liée aux 12 énergies de l’Univers



Le vénérable maître d’une loge maçonnique est l’architecte, le chef d’orchestre.
Chaque chevalier est comme un musicien qui joue d’un instrument. Parfois l’orchestre peut jouer seulement un trio, un quartette, etc., mais il doit pouvoir compter sur douze éléments archétypes ou sur de multiples éléments, si le rite l’exige.



Tout rite est comme une symphonie. Il nécessite de quelques instruments de base indispensables pour établir la juste harmonie, et d’autres instruments d’appoint, si un des musiciens n’est pas encore prêt à jouer son morceau ou à interpréter le rôle qui lui a été assigné

Pour faire circuler librement l’énergie du feu, le rite initiatique doit libérer l’énergie Kundalini qui est bloquée dans chacun des participants et faire en sorte que les douze épées enfoncées dans les « cœurs de pierre »  des chevaliers puissent être arrachées


Le Vénérable Maître, le Roi Arthur de la Table ronde doit couvrir les cases des
douze signes du Zodiac pour les mettre
en contact avec
les énergies archétypes
résidant dans l’épée
du chevalier
né sous le signe correspondan
t


Ce n’est qu’ainsi que le Zodiac est recomposé

et  le Soleil se lève de nouveau dans le système


Aucune relation affective, aucun lien d’amitié ne peuvent de quelque façon que ce soit influencer le choix des « douze » éléments de la Table


C’est le chef d’orchestre qui choisit un par un les effectifs de son ensemble de « musique dodécaphonique », de son chœur polyphonique à douze voix. Les différents sons et couleurs arriveront à libérer et à exprimer les diverses harmonies de l’univers dans le « micro » et le « macro » cosmos


Dans ce contexte, le roi Arthur est le chaman qui fait jaillir l’étincelle et qui dirige le groupe. Lorsque le roi considère que le groupe est prêt, il le confie à un autre personnage initiatique, « Merlin l’enchanteur », qui a dans ce contexte historique un sens symbolique précis. Le nom « Merlin » signifie en effet selon une lecture symbolique rigoureuse

« Celui qui va plus loin »< > « Celui qui s’est amplifié »

ou bien, selon d’autres interprétations,

« Celui qui voit plus loin »  «  Celui qui voit les choses »



L'énergie développée par le roi Arthur aide chacun des individus qui font partie du groupe à s’engager sur

> le chemin <

vers la connaissance complète et profonde de chaque aspect de l’être humain et de son environnement. Elle induit dans chaque chevalier la conscience progressive que son

> énergie <

s’étend au-delà de ce qui est visible et qui peut être perçu par les 5 sens, portés au maximum de leur potentiel

“Les 5 Sens”

http://www.soscollemaggio.com/i-5-sensi.html?format=html&lang=

Dans la franc-maçonnerie, ce niveau correspond au

"30e degré"

« le Chevalier de l’aigle blanc et noir »

> le Grand Élu Chevalier Kadosh <

Le Kadosh est le « saint », le « pur », celui qui a franchi le seuil de l’initiation suprême, qui s’est détaché de tout facteur de conditionnement psychologique, spirituel, philosophique jusqu’aux extrêmes conséquences.

Il est « le soldat de l’Éternel, qui doit avoir coupé tout cordon ombilical avec le monde, et est ainsi dégagé, en plein esprit d’indépendance, de toute sujétion par rapport aux idées qu’il peut avoir acquises précédemment du fait de sa foi religieuse ou de sa formation culturelle, sociale et politique ». Autrement dit, le franc-maçon qui est parvenu au travers d’une pratique rituelle, de manière totale et absolue, à la liberté mentale et spirituelle. Exactement comme les anciens chevaliers du Temple.

Le chevalier, étant arrivé à la pleine acceptation de soi et de la réalité qui l’entoure et ayant abandonné tout préjugé et dogme sur l'Être Suprême, est enfin > libre <, s’il le désire, d’explorer « l’Inconnu » >, « ce que l’on doit encore connaître », car il a appris à retourner toujours et à tout moment à son

> Centre <

faisant éclore

> la fleur aux 77 pétales <

qui se cache dans son cœur

Ce n’est donc pas un hasard si le symbole du « cœur » dans la tradition hermétique est représenté par « une rose », qui, placée au milieu de la « croix blanche », caractérisait > un chevalier Rose-Croix <. C’était là la façon la plus simple d’indiquer « un homme en chemin » en quête de la Lumière, à la découverte de son « troisième œil » caché dans son cœur, qui lui permet de voir l’invisible dans le visible.

 

la recherche de l’éléphant blanc

http://soscollemaggio.com/fr/a-la-recherche-de-lelephant-blanc.html

Comme le symbole créé à partir d’un vieil éléphant en marche, où au centre de la croix templière, la rose (signe distinctif des plus hauts grades maçonniques) est remplacée par un petit éléphant blanc (symbole de Bouddha en Orient). Symbole offert aux éléphanteaux jeunes et moins jeunes, pour qu’ils comprennent que le moment est venu d’aller à la recherche de l’ « éléphant blanc » que recèle chaque

> CŒUR <



Un parcours de recherche qui ne peut être toujours suivi en solitaire. Il arrive un moment où il faut essayer de rejoindre

le château du roi Arthur


et s’asseoir de nouveau autour de la Table ronde avec les autres chevaliers. Ce n’est qu’ensemble que l’on peut atteindre la puissance nécessaire pour atteindre des > niveaux de conscience < de plus en plus élevés avec l’aide du > Merlin l’enchanteur < de la légende arthurienne.


Merlin l’enchanteur n’est pas un être en chair et en os. Il est l’Egrégore des 12 chevaliers, unis autour de la Table Ronde par un  lien indissoluble qui annule l'individualité de chacun. Il se forme alors une Entité unique vivante et pulsante, qui n’est jamais la somme des énergies des 12 participants à la réunion, mais quelque chose de bien plus puissant, que seule l’union intime permet d’absorber et de soutenir.

Ce n’est pas, tel qu’il apparaît dans les légendes arthuriennes, le Maître initié aux mystères, le guide dans les relations avec les niveaux supérieurs, mais un Être de lumière, qui à chaque rencontre des membres du groupe se réveille et s’assoupit, tel le mythique > Phénix < qui naît et meurt tous les 500 ans.



Il est le seul être  > invisible et pulsant < capable d’enseigner aux chevaliers à maîtriser les énergies, à ouvrir les Chakras selon des modes et des temps déterminés et mettre en mouvement l’énergie Kundalini. Avec lui ils deviennent à leur tour des «  MAÎTRES » de cette énergie, nouveaux > Merlins < qui ont appris à croître et à explorer les multiples dimensions qui les entourent, évoluant sans efforts et exerçant les activités qui requièrent ces différentes réalités ultradimensionnelles. 



Étant devenus capables d’accorder leur énergie en développant son potentiel au fur et à mesure qu’ils avancent dans ce type d’expérience, ils sont en effet devenus des > Magiciens < à leur tour. Sans pour autant se perdre, parce qu’ils sont toujours lucides et conscients du temps et de l’espace où ils se trouvent : ils savent s’ > auto-centrer < et retourner dans l’espace de vie des hommes.


Les épées
, les spirales hermétiques allumées dans chaque chevalier doivent être progressivement réglées sur la puissance exprimée par l’ Egrégore et par les énergies des niveaux auxquels il est opératif et avec lesquels il entre en contact.

C’est une Table énergétique qui s’élargit en ciconférences énergétiques de plus en plus

> larges <

comme sur le plafond de la Chapelle de San Galgano

Chacun des chevaliers doit être capable de libérer la même énergie que celle du niveau auquel il est opératif, d’absorber et de réfléchir l’énergie émise par les autres chevaliers.

La même vibration cosmique peut être recréée dans un temple maçonnique, à chaque fois qu’il est consacré rituellement <> reconstruit <> selon les canons de la géométrie sacrée, comme dans cette centrale atomique en construction. Dans ce site, à l’intérieur de la circonférence de l’enceinte en forme de > cercle < il y a un octagone, puis deux triangles équilatéraux, qui forment > une étoile de Salomon < avec au centre un autre petit cercle, > l'épicentre < du noyau atomique, > le cœur vital < de la centrale.


- ONE WORLD trad center - 1776 feet -

Exactement comme > le bassin octogonal < qui a été emporté, mais qui selon la tradition se trouvait au centre de la cour octogonale de Castel dell Monte à Andria, dans les Pouilles, > bassin monolithique < avec un siège, sur lequel devait s’asseoir « le chevalier » pour subir le baptême du feu.

- GRAN CROCE TEMPLARE in VATICANO -

< Basilica di San Pietro >

- LA CUPOLA DELLA ROCCIA a Gerusalemme - la CROCE TEMPLARE -

Un lieu consacré a en effet la capacité de dégager la même puissance énergétique que celle d’une centrale atomique, où les atomes de tous les chevaliers entrent en contact direct entre eux

et deviennent des piles atomiques à haut potentiel

comme lorsque les chevaliers du roi Arthur se réunissaient autour de la Table ronde.


Ni l’arrogance  Ni l’orgueil
Ni la brutalité  Ni le droit
Ni l’audace  Ni la valeur
Ni le savoir  Ni la sagesse
Seule l’innocence peut la toucher.Seule l’innocence sans désir peut se servir de la force qu’on a en soi. Ainsi on extrait l’épée de la roche et on devient

< Roi >



Cœur à Cœur

Un homme ne peut changer le monde
mais il peut diffuser
un message
qui peut changer le monde